Communiqué du Club

207

Club

vendredi, 14 janvier 2022 17:50
Logo FC Girondins de Bordeaux

+1

Six mois après sa reprise, le FC Girondins de Bordeaux fait le point sur le sauvetage du Club en présentant sa trajectoire de retour à l’équilibre.

Six mois après le rachat du FC Girondins de Bordeaux, club emblématique du football français, le faisant ainsi échapper à sa relégation en National 3, la nouvelle direction s’est engagée dans un projet de sauvetage grâce à un programme de long-terme de restructuration et de création de valeur pour le FC Girondins de Bordeaux.

En quelques mois à peine, la nouvelle direction a mis en place une nouvelle stratégie économique pour ramener les finances du Club vers l’équilibre et construire son avenir. Il s’agit également d’adopter une posture de transparence à l’égard de toutes les parties prenantes du club.

 

Une trajectoire de retour à l’équilibre 

Après plus de 100 M€ de pertes cumulées en deux saisons, la nouvelle direction réduira dès la saison prochaine le déficit d’exploitation de plus de 40 % par rapport à la saison 2020/2021 grâce à une stratégie d’assainissement des comptes (réduction de la masse salariale, mesures d’économies, augmentation des recettes), alors que le déficit de la saison 2019/2020 avait été réduit par la vente de grands espoirs du club (Koundé pour 20 M€, Tchouaméni pour 17 M€), appauvrissant par là même, la qualité et la valeur du groupe.

 

Une stratégie de création de valeur sur le long-terme

Depuis six mois, la direction a instauré une stratégie de création de valeur pour le Club reposant sur le recrutement de jeunes talents et sur une nouvelle discipline en matière de politique salariale, en réduisant le salaire moyen (-45 %) des joueurs arrivés, tout en rajeunissant l’effectif. L’objectif est de redonner au Club la capacité de créer de la valeur dans les mois et années à venir. En quelques mois à peine, la moyenne d’âge des joueurs recrutés de l’équipe professionnelle s’est considérablement rajeunie pour atteindre 23 ans en moyenne en 2021/2022 contre 31 ans en 2020/2021. Désormais, le Club investit dans sa valeur future, plutôt que de dépenser dans des joueurs arrivés à maturité.

 

Graphique 1 -  La mise en place d’une stratégie de création de valeur par la nouvelle direction : salaire brut moyen des nouveaux joueurs et âge moyen des arrivées.

graphique

Une stratégie de modernisation et de professionnalisation du Club

Parallèlement à la stratégie de redressement financier, la direction investit dans des projets de long-terme pour moderniser et professionnaliser le Club, afin de garantir aux joueuses et aux joueurs, un accompagnement sportif de haut niveau. Ces projets ont pour vocation de contribuer à l’amélioration durable des performances sportives du Club. 

La nouvelle direction a ainsi annoncé l’ouverture d’un nouveau centre professionnel avec un investissement de 1 M€, un nouveau système de restauration pour tous les collaborateurs du Club ; ainsi que la signature d’une convention de partenariat avec le Médical Stadium pour un suivi médical de haut niveau.

 

Un lien de confiance renouvelé avec les supporters

Dès le rachat du FC Girondins de Bordeaux, la nouvelle direction a eu à cœur de renouer des liens, parfois blessés, avec des supporters ayant continué malgré tout à apporter leur soutien sans faille aux joueuses et joueurs du Club. Cet engagement s’est notamment traduit par un retour de l’engouement populaire et ce, en dépit de résultats sportifs restant décevants pour le moment. En quelques mois à peine, plusieurs grands matchs du club se sont joués à guichet fermé, le record d’abonnés au Matmut ATLANTIQUE a été battu pour atteindre 12 800 personnes tandis que plus 3000 maillots dont 1881 collectors ont été vendus à l’occasion des 140 ans du Club.

 

La nouvelle direction remercie les supporters pour leur engagement et entend continuer à redresser et moderniser le Club, pour garantir un spectacle sportif digne de la Ligue 1.

« Nous sommes en bonne voie pour assurer le sauvetage du Club. Cela requiert des investissements et des changements en profondeur dans la gestion du Club, pour permettre le retour à l’équilibre financier le plus rapidement possible, tout en construisant les performances sportives digne d’un grand club de Ligue 1. Nous devons à nos supporters d’être les plus transparents possibles à leur égard et de les assurer de notre engagement et ambition pour les saisons à venir.»

Thomas Jacquemier, directeur général délégué du FC Girondins de Bordeaux