UEFA Europa League, ce qu'il faut retenir

Le bilan de la campagne européenne des Girondins.

STATISTIQUES - Lundi, 17 décembre, 2018 - 16:30

Depuis le début de la campagne fin juillet, les Marine et Blanc ont disputé douze matches sur la scène européenne. Girondins.com décrypte les chiffres clefs de cette aventure.

Un été maîtrisé.

2018.12.13_bdx_cop1.jpg

5 sur 6. La tâche était loin d’être aisée, mais pour s’assurer de participer à la phase de poule de l’Europa League, les Girondins devaient passer par trois tours de qualification. Après cinq victoires (un nul) en six rencontres, le contrat était rempli de la plus belle des façons.

2018.12.13_but_copenhague.jpg

10. Les Marine et Blanc ont terminé les qualifications en ayant inscrit dix buts en six rencontres, soit plus d’1,6 but/match.

8. Ces dix réalisations sont un travail d’équipe, puisque huit joueurs différents ont marqué lors de ces six matches de qualifications.

3. Cela faisait plus de trois ans que Maxime Poundjé n’avait plus marqué (le 01/02/2015). Le défenseur a profité du match contre le FK Mariupol pour inscrire une nouvelle réalisation, et quel but ! Un véritable missile qui frappe la transversale avant d’entrer dans le but ukrainien.

L’apprentissage européen.

2018.11.29_le_bx_prague_038.jpg

7. Lors de cette campagne, pas moins de sept girondins ont inscrit leur premier but sur la scène européenne : François Kamano, Nicolas de Préville, Jules Koundé, Zaydou Youssouf, Aurélien Tchouaméni, Maxime Poundjé et Gaëtan Laborde.

7 bis. Sept joueurs ont participé à leur première rencontre en coupe d’Europe : Jules Koundé, Aurélien Tchouaméni, Sergi Palencia, Otavio, Yann Karamoh, Zaydou Youssouf ainsi que Nicolas de Préville.

2018.10.25_zenit_bordeaux_05.jpg

18. On parle souvent de l’impact physique européen, les Girondins en ont fait l’expérience. Il y a eu 18 cartons (17 jaunes, un rouge) distribués lors des trois premières rencontres de Bordeaux du groupe C. Les Marine et Blanc ont récolté 7 cartons jaunes sur ces 18.

Le temps des performances.

13. Avant de battre le Slavia Prague 2-0, le FCGB restait sur une série de treize matches sans victoire en Europe (hors qualifications).

2018.11.29_le_bx_prague_065.jpg

23,4. Face aux Tchèques, le onze de départ bordelais avait une moyenne d’âge de 23,4 ans. Un chiffre extrêmement bas, surtout en Europe, mais qui montre la qualité de l’effectif girondin.

3. Malgré l’élimination, les Girondins sont actuellement sur une série de trois matches sans défaite en Europe. Avec notamment, deux victoires consécutives contre le Slavia Prague et le FC Copenhague, deux clubs actuellement leaders de leur championnat respectif.