Partenariat entre les Féminines et la ville de Saint Médard en Jalles

Le club et la ville ont signé un partenariat concernant le stade

D1FéMININE - Lundi, 15 octobre, 2018 - 17:00

Ce midi, les Girondins de Bordeaux et la ville de Saint Médard en Jalles ont signé un partenariat concernant l'utilisation du stade pour les rencontres de l'équipe féminine.

Présents pour signer ce partenariat, retrouvez les réactions de Jacques Mangon, maire de Saint Médard en Jalles, et de Stéphane Martin, président des Girondins de Bordeaux.

Jacques Mangon : "Entre les Girondins de Bordeaux et nous, il y a la volonté de participer à l’essor du football féminin dans la métropole bordelaise. L’opportunité, à travers l’exemple des Girondines qui font un parcours remarquable, de développer le football féminin ici.

18.10.15.partenariatfeminines01.jpg

Le club a trouvé chez nous des équipements de qualité. Ils ont perçu une volonté commune d’aller de l’avant. Nous sommes ravis de cela, c’est une fierté pour nous et une reconnaissance du travail de nos équipes d’entretien des terrains. C’est un gros coup de boost pour le football féminin et nous croyons beaucoup à la discipline, qui rencontre une ferveur nouvelle.

On avait des investissements à faire en matière d’éclairage. Maintenant, il remplit toutes les conditions exigées. On est aussi dans une perspective d’entretien. On va encore développer le stade, les vestiaires et refaire la piste d’athlétisme dans les deux années à venir. Un ensemble d’investissements qui montre la volonté d’aller de l’avant".

18.10.15.partenariatfeminines03.jpg

 

Stéphane Martin : "Il y a plein de raisons pour lesquelles nous avons décidé de nous installer ici. C’est un club dont on est proche. Proximité, par les liens qui existent, géographique aussi. On a déjà fait beaucoup de matches ensemble, notamment le Match du Coeur. C’est un stade idéal pour nos besoins.

Le classement actuel des Féminines, c'est une petite surprise parce que nous sentons que nous avons franchi un palier. La victoire à Montpellier nous a un peu propulsé sur le devant. On visait entre 4 et 6, pour le moment nous sommes troisièmes et nous allons essayer de durer à cette place le plus longtemps possible. 

18.10.15.partenariatfeminines02.jpg

Des matches à Saint Médard, et un match « hors norme » au Matmut ATLANTIQUE
Nous avions envie de lancer les filles au Matmut. C’est compliqué à cause des contraintes télévisuelles car si on voulait le faire, il fallait ouvrir le stade pour elles. Elles le méritent, par leur parcours. En plus, nous avons la chance d’avoir cette affiche le 4 novembre contre le Paris Saint Germain".