Ouinekh - « Un match important »

L'attaquante des Girondines revient sur le début de saison en D1

FéMININES - Jeudi, 13 octobre, 2016 - 12:10

Arrivée cet été, Naweal Ouinekh a fait ses premiers pas en Division 1 avec les Girondines de Bordeaux. En interview, elle revient sur son début de saison et fait le point sur les quatre rencontres disputées jusque là. Très concentrée, elle est déjà focalisée sur le match de dimanche contre l'En Avant Guingamp.

girondins.com : Bonjour Naweal. Tout d’abord, pourrais-tu te présenter et nous parler de ton parcours avant d’intégrer les Girondins de Bordeaux cet été s’il te plaît ?

Naweal Ouinekh : Oui, bien sûr. Alors, je m’appelle Naweal Ouinekh et j’ai 19 ans. Avant de rentrer aux Girondins de Bordeaux, j’ai effectué trois ans au centre de formation à Tours. Là-bas, j’ai concilié l’école et le foot. Je suis passé par le club d'Arlac. Tous les week-ends, je revenais sur Bordeaux pour faire les matches. Entre temps,  j’ai eu mon bac et je suis arrivée aux Girondins. Et, en ce moment, je travaille en attendant le début de ma formation en mars.

girondins.com : Comment s’est passée ton intégration au sein du groupe, avec tes nouvelles coéquipières ?

Naweal Ouinekh : Ça s’est très bien passé. Je connaissais la plupart des joueuses donc cela n’a pas été un problème. Tout s’est fait facilement et c’est encourageant pour moi.

2016.09.25_fem_ouinekh_1.jpg

girondins.com : Tu as déjà eu l’occasion de jouer lors de deux rencontres en tant que titulaire. Comment se sont passés ces premiers moments en Première Division ?

 

Naweal Ouinekh : La première rencontre a été très émouvante. C’était dur dans le sens où, dorénavant, nous sommes dans le monde professionnel.  Ce n’est plus comme avant. Cela demande plus de travail et j’espère gagner ma place en tant que titulaire lors de chaque match. Après, c’est vrai que j’ai ressenti de la pression au début avec le public et les Ultras qui nous soutenaient. Mais après, nous nous sommes rapidement mises dans le bain et tout allait bien.

girondins.com : Que penses-tu du début de saison des Girondines jusqu’à présent ?

Naweal Ouinekh : Je pense que notre début de saison est bon. Nous avons réussi à bien commencer nos matches, comme face à Marseille. La défaite face à Saint-Étienne a par contre été très douloureuse mais nous nous en sommes vite remises, dès le match suivant face à Albi où nous l’avons emporté. À Lyon, il ne fallait pas s’étonner, ce sont des filles qui sont championnes de France et d’Europe. Ce n’est pas possible de rivaliser avec des équipes comme ça actuellement. Mais, ce week-end, un match important nous attend.

Cela nous motive énormément

girondins.com : Le déplacement à Lyon s’est soldé par une lourde défaite. Quel est ton ressenti sur la rencontre et sur l’équipe adverse, constituée de joueuses professionnelles ?

Naweal Ouinekh : Physiquement, c’était vraiment très dur. Nous avons joué contre des internationales, des filles qui sont en Équipe de France A. Ce n’est pas le même niveau. Techniquement, ça va très vite. Après, c’est bien pour l’équipe et pour moi d’avoir joué contre une équipe comme celle-là. Pour certaines, c’était un peu un rêve qui se réalisait. En partant là-bas, nous avions conscience que nous ne pourrions pas ramener les trois points.

2016.08.09_femines_entrainement_26_ouinekh.jpg

girondins.com : Dimanche, vous avez un troisième déplacement de suite programmé, cette fois contre Guingamp. Quel sera l’objectif là-bas ?

 

Naweal Ouinekh : L’objectif sera la gagne. Nous y allons pour ramener un maximum de points. C’est une équipe avec laquelle nous pouvons rivaliser. Cette semaine, nous travaillons pour préparer ce déplacement. Nous les avions affrontées en match amical mais ça ne donne pas vraiment d'indications car c’était encore le début de la période de préparation et physiquement, nous n’étions pas encore très bien. Nos adversaires non plus d'ailleurs. Depuis, nous avons plusieurs matches dans les jambes et la rencontre sera forcément différente.

girondins.com : Ensuite, ce sera la réception de Soyaux, avec une diffusion sur les antennes d’Eurosport. J’imagine que cette médiatisation du club et du football féminin plus généralement est encourageante ?

Naweal Ouinekh : C’est vrai que nous allons accueillir Soyaux, à domicile. Concernant la médiatisation du football féminin, c’est vrai qu’elle se développe et c’est vraiment très bien. Ça commence à passer à la télévision et les gens s’y intéressent. Certains sont intrigués. D’autant plus que les Girondins de Bordeaux parlent à plus de personnes. Cela amène de plus en plus de supporters et cela nous motive énormément, que ce soit en déplacement ou lors des rencontres à domicile. Ça nous fait plaisir et nous donne beaucoup de force.

2016.09.25_fem_ouinekh_2.jpg

 

girondins.com : Fin mai et début juin dernier, tu avais été convoquée avec l’Équipe de France U19 pour deux rencontres amicales face à l’Angleterre. Est-ce que porter le maillot de la sélection est un objectif pour toi à terme ?

Naweal Ouinekh : Oui, naturellement, c’est un objectif à atteindre, que j’ai en tête. Mais pour cela, il faut beaucoup travailler. Je verrai par la suite si, tout en étant appliquée lors des entraînements et des matches, j’ai la possibilité d’être appelée.

Merci beaucoup Naweal pour ta disponibilité et bon match dimanche !