AD10S

8

Club

jeudi, 26 novembre 2020 12:12
Diego Maradona face à Alain Roche et Jean Tigana lors de Bordeaux-Naples (Coupe UEFA, 1988)

+1

Diego Armando Maradona nous a quittés hier, mercredi 25 novembre, des suites d’un arrêt cardiaque. Il avait 60 ans.. Véritable icone du football mondial et considéré par beaucoup comme le plus grand joueur de tous les temps, Diego était connu de tous et toutes.

« El Pibe de Oro »

Né le 30 octobre 1960 à Lanús, le joueur est très vite repéré dans son pays natal et surnommé « El Pibe de Oro », le gamin en or. Les médias viennent très vite à la rencontre de ce surdoué du ballon rond. Il ne tarde pas à intégrer un club et débute sous le maillot d’Argentinos Juniors. Il brille ensuite à Boca Juniors, un des plus grands clubs du pays. Cela lui ouvre les portes de l’Europe. Il dispute deux saisons en demi-teinte à Barcelone, entre grave blessure, coups de génie mais aussi coups de sang.

Diego Armando Maradona avec Barcelone face aux Girondins d'Alain Giresse

Le Dieu du Napoli

Diego Armando Maradona connaît sa véritable histoire d’amour à Naples. Il arrive en 1984 avec une présentation mémorable au Stadio San Paolo. Il va jouer dans une ville qui lui ressemble. Pour des gens qui l’aimeront au-delà de la raison. A cette époque, le SSC Napoli joue le maintien. Avec Diego, les « Gli Azzurri » vont retrouver la première partie du tableau puis amasser les titres. Naples remporte le premier « Scudetto » de son histoire en 1987 et en gagnera un autre en 1990. Les Napolitains gagneront aussi la Coupe d’Italie 1987 et la Coupe UEFA 1989, éliminant les Girondins. Nous y reviendrons. De 1984 à 1991, Diego Maradona a permis aux Napolitains de crier leur fierté à la face d’une Italie qui ne les considérait guère. Il serait faux d’écrire que Maradona était un Dieu à Naples. Il l’est toujours.

Diego Armando Maradona entre sur la pelouse de Lescure, devant Dominique Dropsy (Bordeaux-Naples, 1988, Coupe UEFA)

La légende de l’Argentine

Mais c’est la sélection qui va permettre au gamin de Lanus d’exploser à la face du monde. Malgré une première sélection en 1977, Diego Maradona n’est pas retenu pour le Mondial 1978 gagnée par l’Argentine à domicile. Une blessure. Guérie en 1986, lors du Mondial mexicain. A l’époque personne ne mise sur la « Celeste ». Avec une équipe de guerrier et un génie, l’Argentine va tout changer. Le n°10 marque 5 buts et donne autant de passes décisives. Il marque l’histoire du football le 22 juin 1986. Sur fond de guerre des Malouines où l’Argentine est défaite, Diego redonne de la fierté aux siens dans un match qui l’illustre tellement. Un but de la main, la fameuse « Main de Dieu » puis un slalom incroyable pour terrasser les « Three Lions ». Un nouveau doublé face à la Belgique en demie puis la dernière passe décisive pour Burruchaga en finale (3-2 face à la RFA). Diego est champion du Monde. Le roi du monde.

Diego Maradona face à Alain Roche et Jean Tigana lors de Bordeaux-Naples (Coupe UEFA, 1988)

Deux matches à Lescure

Maradona est venu deux fois au Parc Lescure. La première fois avec le FC Barcelone, en août 1983, pour un tournoi amical organisé par les Girondins. Les Marine et Blanc remportent le match (2-0) grâce à Alain Giresse et Marius Trésor.

La seconde fois, c’était en 1988, alors que Diego était sur le toit du monde. Bordeaux reçoit Naples en 8ème de finale de la Coupe UEFA. A l’aller, Naples l’emporte à Bordeaux (0-1). Alain Roche, Jean Tigana, Enzo Scifo et Yannick Stopyra, pour ne citer qu’eux, composent l’équipe. Bordeaux ne fera pas son retard au retour (0-0).

Adieu, génie

Diego Armando Maradona, c’est aussi une histoire de dérives, de problèmes avec la justice et de retours manqués. Il n’est pas question de l’occulter. Simplement de choisir, aujourd’hui, de se rappeler uniquement le footballeur de génie qu’il était.

Adieu, Légende.

Ad10s, Diego.

Diego Armando Maradona avec Barcelone à Bordeaux