Les Girondins accueillent le Paris Saint-Germain le dimanche 22 avril 2018 à 21h00 (34ème journée de Ligue 1 Conforama).

Comment suivre le match ?

  • Sur girondins.com et nos applications mobiles dans le Match Center en cliquant sur Direct Live suivez le match en live avec un commentaire minute par minute.
  • Sur Twitter en Live Tweet.

Se connecter au compte Twitter du Club

illu_goldfm_logo_01.jpg
  • Sur Gold FM (103.3 FM). Prise d'antenne à 19h30 avec Guillaume Carles.
  • Le match en live à 21h00 avec Julien Bée aux commentaires.
  • Après-match à partir de 22h50.

     

TV

Match diffusé en direct sur Canal+ et beIN SPORTS 1.

Les arbitres

  • Arbitre principal : Monsieur Antony GAUTIER
  • Arbitres assistants : Messieurs Stephan LUZI et Mickaël ANNONIER
  • 4ème arbitre : Monsieur Bartolomeu VARELA

Les animations au Stade

Nous vous attendons dès 17h00 sur la Fan Zone du Matmut ATLANTIQUE ! De nombreuses animations gratuites seront à votre disposition pour vous divertir en attendant l’affiche du soir.

  • Diffusion du match Saint-Etienne-Troyes, de 17h à 18h45.
  • Concert du groupe Saults (pop-rock), de 18h30 à 19h30.
  • Mix de DJ Kay B, entre 19h30 et 20h30.
  • Quizz, blind-test musical avec de nombreux lots à gagner et notamment deux places pour le concert de Gun’s & Roses.
2018.02.25_fan_zone_ogcn_13.jpg

Dès 17h, les plus jeunes pourront également de profiter d’animations en continu avec :

  • Le Kid Stadium
  • Le Concours de jongles (le record est de 2356 jongles)
  • Le Tir de précision
  • La Sweetcom Fan Experience avec deux bornes XBOX, un baby-foot et une borne photo.
2018.02.25_fan_zone_ogcn_01.jpg

La Fan Zone sera donc riche en événements mais les animations ne s’arrêtent pas là ! Avant le match et à la mi-temps, il y aura également du spectacle !

  • Distribution de 3000 cartes à gratter par La Bordelaise de Lunetterie et des lots à gagner.
  • 15 000 drapeaux distribués pour mettre le feu !
  • Canon à t-shirt avant la rencontre.
  • Présence de la « Kisscam Nicolas Construction ». On attend vos plus beaux baisers !
  • Tifo exceptionnel en tribune EST et une vidéo historique sur les écrans géants.
  • Coup d’envoi fictif donné par un joueur mythique des Girondins et l’un des plus anciens abonnés du club.
  • Distribution de cartes « freebet » en avant-match puis le jeu « Barre Winamax » à la mi-temps ! Deux personnes tirées au sort auront deux tentatives pour placer une frappe sur la barre transversale. A la clé, un chèque de 3000€ à gagner !
2016.10.22_asnl_fanzone.jpg

La fête sera belle dimanche, sûr et en dehors du rectangle vert ! Le match se jouant à guichets fermés, nous vous recommandons d’arriver le plus tôt possible au stade afin de profiter au maximum de votre soirée !
 

Achetez vos places 

Informations billetterie (jour de match)

Horaires d'ouverture :

  • Billetterie centrale Sud, Nord et Fan Zone : à partir de 17h00 jusqu'au coup d'envoi.

MATCH JOUE A GUICHETS FERMES
Aucune place à la vente le soir du match

Ouverture des portes

  • à partir de 19h00

Plans d'accès au stade

Plans d'accès du Matmut Atlantique

Situé dans le quartier du Lac, il est facile d’accès via la rocade et très bien desservi par les transports en commun, notamment les lignes B et C du tramway. Le stade bénéficie également de deux nappes de parking de plus de 7 000 places de stationnement.

Parking

Le parking du Parc des Expositions est GRATUIT lors de votre venue au Stade.
Ce parking est ouvert au public trois heures avant le coup d'envoi du match.

Cliquez sur les images pour agrandir

  

Le plan d'accès au Stade

plan-acces-stade-matmut.jpg

ATTENTION

A l'occasion de la rencontre opposant les Girondins au Paris SG, le cours Charles Bricaud sera fermé à la circulation à partir de 19h. Pour votre venue au stade, nous vous incitons à emprunter la Sortie 4a puis l'allée longeant les Antennes du Lac.

Le plan de sortie du stade

plan-sortie-stade-matmut.jpg

Toutes les informations de transports sont mises à jour pour ce week-end et détaillées sur le site de Bordeaux Métropole.

Infos Transports sur Bordeaux Métropole

Les transports en commun

Pour accéder au stade

Ligne C (direction Parc des Expos / Stade) : un tram toutes les 7/8 minutes à partir de 18h30.
Ligne B + bus (direction Brandenburg) : navettes de liaison arrêt de tram - stade toutes les 10 minutes à partir de 18h30.

Pour la sortie du stade

Ligne C (au terminus Parc des Expos / Stade) : un tram toutes les 4 minutes.
Bus + Ligne B (direction Brandenburg) : Départ toutes les 10 minutes.

Deux parcs relais à disposition

Pour se rendre au stade Matmut Atlantique, deux parcs-relais sont à disposition aux Aubiers (tram C) et à Brandenburg (tram B).

Venez tôt (enfin, le plus tôt possible)

En raison de la forte affluence attendue, TBM invite les spectateurs qui se rendront au stade en transports en commun à anticiper leur venue pour se rendre plus sereinement à cette rencontre. Tout voyageur se déplaçant sur le réseau TBM doit être muni d’un titre de transport valable et validé.

Les infos TBM en temps réel

Les 21 bordelais pour affronter Paris !

Découvrez le groupe retenu par Gustavo Poyet

Gustavo Poyet a retenu 21 joueurs pour le choc de demain contre Paris.

Groupe

Gardiens de but

Benoît Costil
Over Mandanda

Défenseurs

Youssouf Sabaly
Jules Koundé
Maxime Poundjé
Pablo
Paul Baysse
Igor Lewczuk
Théo Pellenard

Milieux de terrain

Otavio
Lukas Lerager
Soualiho Meïté
Younousse Sankharé
Jaroslav Plasil
Valentin Vada

Attaquants

François Kamano
Malcom
Gaëtan Laborde
Cafu
Martin Braithwaite
Nicolas De Préville

Joueurs non retenus

Choix

Gaëtan Poussin, Olivier Verdon, Zaydou Youssouf

Reprise/Soins

Jérôme Prior, Milan Gajic, Diego Contento, Alexandre Mendy

Sélection

Aurélien Tchouaméni

Classement - 34ème journée

Résultats - 34ème journée

Composition

Classement - 34ème journée

Résultats - 34ème journée

Statistiques

Une défaite honorable [0-1]

Le PSG l'emporte 1-0 à Bordeaux

Face aux nouveaux Champions de France, les Girondins se sont inclinés mais peuvent garder la tête haute.

Il est presque 21h à Bordeaux. Depuis plusieurs heures, un flux de supporters défile aux abords du stade. Autour d’un rafraichissement ou d’un hot dog, les pronostics alimentent les débats sur la Fan Zone.

Après deux victoires consécutives, les Marine et Blanc rêvent, de nouveau, d’objectifs européens. 11ème au classement avant le coup d’envoi, les pensionnaires du Haillan souhaitent réaliser l’exploit de vaincre le club de la capitale. Une victoire permettrait aux Girondins, de confirmer les belles performances passées.

Le 12ème homme, lui, a déjà réalisé l’exploit ce soir. Avec 41 290 spectateurs, le public a battu le record d’affluence au Matmut ATLANTIQUE. Ce soir, Bordeaux est, plus que jamais, « Tous Girondins ».

C’est avec les hommes en forme du moment que Gustavo Poyet compose. François Kamano, et Martin Braithwaite sont reconduits sur le front de l’attaque, à côté de Malcom. Au milieu, Younousse Sankharé est préféré à Soualiho Meïté. Jaroslav Plasil prend les rênes du milieu de terrain.

L’ENVIE

Les équipes rentrent sur le terrain, des dizaines de fumigènes multicolores s’illuminent et embrasent tout le stade. Le ton est donné. Dans une ambiance légèrement enfumée, le coup de sifflet retentit, c’est parti !

Les Marine et Blanc, poussés par un public hurlant, ne brident pas leur jeu. Les premières offensives sont déclenchées. Paris reste solide, mais Paris est prévenu.

Dix minutes viennent de s’écouler et la pression girondine, sur les hommes en jaune ce soir, est immense ! Mais les Parisiens sont d’une précision sans pareille. Sur une frappe, sans un Benoît Costil bien éveillé, Paris aurait pu prendre l’avantage (12'). Martin Braithwaite décroche son premier tir et vient percuter les gants d’Areola (13').

2018.04.22_fcgb_psg_15.jpg

Une demi-heure de jeu et les débats sont plus équilibrés. Les Bordelais insistent toujours, mais les Parisiens ont repris la possession. La philosophie de jeu décidée par le coach uruguayen est plaisante à voir, mais demande aux onze acteurs, une grande débauche d’énergie.

Après deux dernières salves offensives, un petit pont de Malcom sur le latéral espagnol parisien, et monsieur Gautier siffle la pause. Les Girondins de Bordeaux rentrent au vestiaire avec un sentiment d’inachevé. Certes, le jeu est plaisant, les actions incisives, mais le score est encore vierge.

UNE SEULE CHANCE VOUS MANQUE ET TOUT EST DÉPEUPLÉ

C’est la reprise et Cavani vient frapper le premier le cuir pour l’ouverture de ce deuxième acte.

Il n’aura fallu que deux minutes aux Parisiens, pour venir rappeler aux Marine et Blanc qu’ils ne sont pas Champion de France pour rien. Pastore, bien inspiré, trouve Cavani qui fusille Costil. Le public parisien exulte et, heureusement, l’arbitre assistant signale un hors-jeu. Cette fois-ci, ce sont les Girondins qui sont prévenus.

2018.04.22_fcgb_psg_19.jpg

 

Même onze, même envie. Cette équipe fait plaisir à voir. L’engagement, parfois absent des matches de l’équipe bordelaise, est ce soir évident. De son côté, le PSG semble absent de la rencontre. Comme si la simple victoire ne leur donnait pas assez faim. Officiellement vainqueur de l’exercice 2017/2018, les hommes d’Unai Emery semblent repus.

Gustavo Poyet répond à la soif de buts du public, en faisant entrer, à vingt minutes de la fin, des renforts offensifs. Nicolas De Préville et son coéquipier Soualiho Meïté entrent en piste, avec la lourde tâche de faire encore mieux que les deux sortants.

La réussite parisienne est insolente. L’effectif pétri de talents, profite de chaque opportunité pour tromper Benoît Costil. A la 76ème minute, suite à un corner mal dégagé, Lo Celso reprend de demi-volée le ballon et vient fusiller l’international français (0-1).

2018.04.22_fcgb_psg_22.jpg

Du côté des Marine et Blanc, à l’inverse de l’équipe parisienne, la réussite nous fuit. Lukas Lerager, Nicolas De Préville, puis Malcom. Tous échouent devant les buts d’Areola.

2018.04.22_fcgb_psg_14.jpg

Après une ultime action collective menée de main de maître par les Girondins, Jules Koundé, à la conclusion, voit sa frappe contrée au dernier moment. L’arbitre regarde sa montre, lève les deux bras et siffle la fin de cette rencontre.

Défaite comptable, mais victoire de l’envie pour les Girondins. Une seule chose aura manquée aux joueurs de Gustavo Poyet ce soir, la réussite. Le onze Marine et Blanc n’aura pas démérité, il retourne au vestiaire sans la victoire et les trois points, mais avec les applaudissements de son public.

Toutes les déclas après Bordeaux-Paris

Les réactions des entraîneurs et joueurs

Découvrez les réactions de Gustavo Poyet, Unai Emery, Benoît Costil, Malcom, Martin Braithwaite et Jules Koundé.

Gustavo Poyet (entraîneur des Girondins de Bordeaux)

Unai Emery (entraîneur du Paris SG)

« Nous sommes très contents car maintenir un bon niveau après le titre et notre demi-finale, c’est bien. Nous avons joué une bonne équipe qui pouvait encore accrocher l’Europe et qui était poussée par tout un stade. Bordeaux a fait un bon match et nous a demandé beaucoup d’effort. »

« Alphonse Aréola a fait un grand match mais cela ne change pas ma vision de son niveau. Je le trouve performant et il a beaucoup progressé. »

2018.04.22_fcgb_psg_08.jpg

Benoît Costil (gardien des Girondins de Bordeaux)

« Ce soir, on repart sans la victoire, mais je pense que nous avons réalisé une belle prestation. Il y a une belle joie collective, une communion avec le public. Tous ces encouragements nous ont portés. C’est ce genre d’attitude que l’équipe doit avoir pour les dernières rencontres. Au vu de ce que l’on réalise ce soir, il faut continuer sur ce chemin. »

Martin Braithwaite (attaquant des Girondins de Bordeaux)

« Je trouve ça dommage de perdre avec cet engagement. On a fait de très bonnes choses, on aurait mérité de gagner. Alphonse Aréola réalise un très bon match, c’est l’homme de cette rencontre. Notre stratégie, c’était d’agresser continuellement le porteur du ballon. Il faut garder cette mentalité tous les week-ends. La clé, c’est la régularité. C’est ce qui nous a manqué durant cette saison. »

2018.04.22_fcgb_psg_09.jpg

Malcom (attaquant des Girondins de Bordeaux)

« On méritait mieux ce soir. On a été présent du début à la fin. L’homme du match, c’est Aréola. On aurait pu tirer 20, 30 ou 40 fois, cela aurait été pareil. On doit finir le championnat sur la même intensité. Il y a eu des choses positives. Malheureusement, Paris a marqué sur l’un de leur seul tir cadré. C’est frustrant. »

2018.04.22_fcgb_psg_17.jpg

Jules Koundé (défenseur des Girondins de Bordeaux)

« On a vraiment fait un match complet. C’était le match le plus abouti de la saison. C’est une rencontre sur laquelle on doit s’appuyer. On a vu que l’on savait répondre présent dans les grands matches. Il nous a manqué ce brin de lucidité devant le but. Ce soir, on a eu beaucoup d’occasions. On est tombé sur un excellent gardien. C’est frustrant de ne pas avoir été récompensé de nos efforts. »

Classement - 34ème journée

Résultats - 34ème journée

Direct commenté

Composition