« On fait un bon début de saison »

La défenseure répond à girondins.com

ANDREA LARDEZ - Vendredi, 27 octobre, 2017 - 09:15

Andréa Lardez analyse le début de saison des Girondines. Elle aborde le prochain match sur la pelouse de Guingamp.  La latérale revient sur sa première sélection avec l’Equipe de France. 

girondins.com : Bonjour Andréa, comment te sens-tu après ce début de championnat ?
Andréa Lardez
: Très bien ! Je pense que l’on fait un bon début de championnat, malgré un faux départ à Lille. On s’est bien rattrapées. Pour le moment, tout tourne bien !

entrainement_10.jpg

girondins.com : De nombreuses filles sont arrivées au club cet été, comment s’est passée leur intégration au groupe ?
Andréa Lardez
: Il y avait un peu d’appréhension du fait du nombre important d’arrivées. Au final, les filles sont dans le même état d’esprit que nous avec la même envie de travailler. Du coup, cela se passe super bien. Il y a une très bonne ambiance de travail et même en-dehors.

2017.09.10_fem-fcgb_albi_160.jpg

girondins.com : Les Girondines sont actuellement 6ème du championnat, comment analyses-tu le début de saison des Girondines ?
Andréa Lardez
: On fait un bon début de saison. Je pense que c’est logique à la vue du travail fourni, depuis le mois de juillet. J’espère que cela va continuer comme ça. Il faudrait qu’à la trêve on ait assuré pas mal de points. C’est bien parti. Hormis le match de Lille, nous faisons plutôt de bons résultats. À nous de faire en sorte que ça continue.

Il va falloir être prêtes mentalement, physiquement et surtout être hyper réalistes.

girondins.com : Comment analyses-tu le dernier match contre Rodez ?
Andréa Lardez
: C’est un match compliqué à analyser. On a une première mi-temps avec beaucoup d’occasions. On doit arriver à tuer le match plus rapidement, pour ne pas leur laisser le moindre espoir de revenir. Elles marquent sur un coup-franc dévié, juste avant la mi-temps. On ne l’a pas perdu, mais nous devons faire beaucoup mieux.

entrainement_08.jpg

girondins.com : Le fait d’évoluer au Matmut ATLANTIQUE rajoutait-il quelque chose à ce match ?
Andréa Lardez
: Oui ! C’est toujours particulier. Nous ne sommes pas habituées à ce genre de stade et de terrain. D’autant plus que c’est un environnement que nous ne connaissons pas trop. C’est un terrain relativement grand, avec pas mal de public et une pelouse que l’on ne connaît pas du tout. Cela rajoute un peu de pression mais le match était à notre portée.

2017.09.30_feminines_fcgb_om_041.jpg

girondins.com : Lors de la prochaine journée, vous vous déplacez sur la pelouse de l’EA Guingamp, 10ème du classement, que va-t-il falloir changer pour arriver à gagner ce match ?
Andréa Lardez
: Comme contre Rodez, on va avoir des occasions. Mais il faudra être beaucoup plus réaliste. Il faut que l’on s’attende à un sacré challenge physique. Connaissant Guingamp et aux vues des matches de l’an dernier, on risque de se faire un peu bousculer. Elles n’ont pas encore gagné, mais elles ont joué les plus grosses équipes du championnat. Elles vont avoir à cœur de prendre des points chez elles, contre nous. Il va donc falloir être prêtes mentalement, physiquement et surtout être hyper réalistes.

C’était enrichissant en termes de rencontre et de découverte personnelle.

girondins.com : Tu es présente à chaque match depuis le début de la saison, tu as marqué un but, quel a été ton match le plus accompli ? 
Andréa Lardez
: Je ne sais pas vraiment. Je trouve que sur chaque match, il reste des points perfectibles. J’ai commencé par jouer à gauche, puis à droite. Contre Rodez, j’ai commencé à bien prendre mes repères à droite. Maintenant, il y a toujours des petits points à rectifier. 

2017.09.10_fem-fcgb_albi_160.jpg

girondins.com : Cet été, la défense a bougé, avec l’arrivée de joueuses internationales d’expériences. Arrivez-vous à toutes trouver vos repères ?
Andréa Lardez
: Oui ! On commence à se comprendre et à se connaitre. Je pense que l’entraineur a, aujourd’hui, un bon aperçu de son effectif. Du coup, il met en place des schémas qui nous permettent de créer des automatismes. C’est donc plus facile pour nous. Cela facilite la communication et l’entente sur le terrain.

match_15.jpg

girondins.com : Tu as réalisé une première dans ta carrière, en participant au stage de l’Equipe de France B, comment as-tu vécu cette convocation ?
Andréa Lardez : J’avoue que je ne m’y attendais pas du tout ! Je l’ai appris par Rose (Lavaud) qui m’a félicité. Je ne comprenais pas pourquoi, jusqu’à ce qu’elle m’envoie la liste. La sélection pour moi, c’est une chose que j’imaginais quand j’étais toute petite et que j’avais mis de côté. Je le vois plus comme une récompense pour le travail fourni collectivement comme individuellement. Quand on a ce genre de sélection, c’est que le collectif fonctionne bien. Nous étions quatre Bordelaises, je le vois plus comme un aboutissement de notre début de saison. Sur le plan personnel, je le vois comme l’aboutissement de tous les efforts que j’ai pu faire depuis pas mal d’années.

[...] avoir les performances les plus régulières possibles.

girondins.com : Comment s’est passé ce stage de trois jours ?
Andréa Lardez : C’est assez court pour découvrir les filles. Le fait que nous soyons quatre de Bordeaux, nous a permis une intégration un peu plus facile. Juliane (Gathrat) connaissait déjà tout le monde là-bas donc ça nous a aidé. On a pu jouer toutes les quatre ensembles sur une mi-temps, ce qui nous a permis de montrer nos automatismes et donc nos qualités personnelles. C’était enrichissant en termes de rencontre et de découverte personnelle. On verra ce que cela donne par la suite.

match_01.jpg

girondins.com : T’es-tu fixé des objectifs cette saison ?
Andréa Lardez : Je partage les objectifs collectifs du club. À savoir, le maintien le plus vite possible. Puis essayer de gratter quelques places. Au niveau personnel, je veux essayer de prendre du temps de jeu et essayer d’avoir les performances les plus régulières possibles.