Youssouf Sabaly : « Un derby ça se gagne ! »

Youssouf Sabaly au micro de girondins.com

INTERVIEW - Mardi, 12 septembre, 2017 - 15:55

Le latéral droit des Girondins de Bordeaux rebondit sur le match nul à Lille et anticipe le déplacement à Toulouse vendredi à 20h45.

Girondins.com : Bonjour Youssouf, comment le groupe se sent après le match nul à Lille ?

Youssouf Sabaly : On est forcément déçu. En supériorité numérique, pendant une heure,  on espérait prendre les trois points. C’est frustrant de ne pas avoir remporté ce match à onze contre dix.  Malheureusement, c’est une déception même si on rentre de ce déplacement avec un point.

2017.08.12_fcgb_fcm_052.jpg

Girondins.com : On sentait qu’il y avait la possibilité d’obtenir les trois points. Qu’a t-il manqué dans ce match pour remporter la victoire ?

Youssouf Sabaly : Je pense qu’on n’a pas su trouver les bons décalages pour les mettre en danger. On a maîtrisé la possession du ballon mais il manquait le dernier geste. C’était une équipe qui jouait à 10  en bloc devant la surface. On n’a pas réussi à bouger leur défense pour mettre ce petit but et repartir avec les trois points.

Girondins.com : A titre individuel, comment juges-tu ce début de saison ?

Youssouf Sabaly : Personnellement, je trouve que je réalise un début de saison moyen. Je sais que je peux mieux faire. Je continue de travailler comme il faut pour retrouver de meilleures sensations et enchaîner les bonnes performances.

Girondins.com : Contre le LOSC, tu as réalisé un bon match. Personnellement cela va te servir de repère, de match référence ?

Youssouf Sabaly : J’évite d’avoir des matches références. Mon seul objectif est de me donner à fond et d’être le plus régulier possible. Je sais que cela ne peut pas toujours être le cas. Je me donne en tout cas tous les moyens possibles pour réussir.

2017.08.06_sco_06.jpg

Girondins.com : Vendredi à 20h45, vous affrontez Toulouse où la dernière victoire des Girondins en terre toulousaine remonte à 2009. Comment l’équipe anticipe-t-elle ce derby de la Garonne ?

Youssouf Sabaly : On se prépare bien dès le début de la semaine à l’entraînement. On n’a pas trop pensé à ce match. Le derby est en train d’approcher, on redouble de concentration. Il faudra attaquer cette rencontre dès la première minute.  En ce moment, on est en bonne forme. On est toujours invaincu en championnat et on veut le rester après ce derby. Il faudra répondre présent sur le terrain tous ensemble pour remporter ce match. Un derby cela se gagne !

Girondins.com : Le TFC est invaincu à domicile cette saison. L’approche de cette rencontre  est –elle différente ?

Youssouf Sabaly : Non, nous n’avons pas une approche différente de cette rencontre.  C’est surtout une source de motivation pour l’équipe. On veut être l’équipe qui fera chuter Toulouse à domicile. C’est encore plus une source de motivation quand c’est un derby. Toute l’équipe aura à cœur de réaliser un bon match.

On s’attend à un match compliqué.

Girondins.com : Toulouse est entraîné par Pascal Dupraz, un ancien coach que tu as bien connu lors de tes deux années à Evian. Quels sont tes sentiments vis-à-vis de ce coach ?

Youssouf Sabaly : C’est un coach que j’apprécie beaucoup que ce soit humainement ou en tant qu’entraîneur. C’est quelqu’un qui m’a fait énormément progresser et je le remercie d’ailleurs pour tout cela. Sur le plan sportif, c’est aussi un très bon coach. Cela va être un match compliqué car l’équipe est à l’image du coach : «  une équipe qui ne lâche rien ». Peu importe le club qu’il affronte, il a aussi un discours qui motive et galvanise tout un groupe avant un match. On s’attend à un match compliqué.

Girondins.com : Récemment, tu as annoncé ton choix d’évoluer pour « Les Lions », le Sénégal.  Après plus de 27 matches avec les Bleuets, qu’est ce qui a fait pencher la balance ?

Youssouf Sabaly : Ce qui a fait pencher la balance, c’est le fait que le sélectionneur du Sénégal ait été le premier à me contacter. C’était très flatteur pour moi. J’ai eu besoin de prendre du recul. La saison passée, je manquais de stabilité parce que j’étais prêté, ce qui m’a obligé à prendre un temps de réflexion. Je ne souhaitais pas m’exprimer avant d’avoir trouvé une stabilité. Maintenant que je suis dans une situation stable, ici à Bordeaux, j’ai choisi de m’exprimer sur mon choix qui était fait depuis longtemps.

2017.07.21_fcgb_eag_43.jpg