Raphaël Crivello : « Nous devons gagner ce week-end ! »

Entretien avec le jeune défenseur

INTERVIEW - Mercredi, 21 février, 2018 - 16:45

Le latéral gauche de l’équipe réserve évoque le déplacement à Libourne de samedi prochain et son désir de renouer avec la victoire. Raphaël Crivello nous parle également de son profil de joueur tout comme des qualités requises chez un défenseur.

girondins.com : Comment vas-tu en ce moment ?

Raphaël Crivello : "Je vais plutôt bien, merci. En ce moment, les pelouses sont grasses à cause des fortes pluies. Cela me crée quelques petits soucis de dos mais sinon, tout va bien. Je suis en pleine forme !"

girondins.com : La rencontre initialement prévue samedi dernier contre le CS Feytiat CS a été reportée. La semaine d’entraînement est-elle adaptée en conséquence pour pallier à cette absence de match ?

Raphaël Crivello : "On a appris le report la veille du match. Du coup, nous avons fait une grosse opposition samedi à la place de la rencontre. On a mis beaucoup d’impact dans les duels afin de combler ce match. Cela nous permet de garder un bon rythme et d’être en forme pour la prochaine rencontre". 

entrainement_02.jpg

girondins.com : En championnat, Bordeaux pointe à la troisième place avec un match en retard. L’équipe réserve reste sur un nul contre l’actuel deuxième, Angoulême et une défaite face à Pau, aujourd’hui quatrième au classement. Le déplacement à Libourne, ce samedi, devient donc primordial pour rebondir.

Raphaël Crivello : "Oui, nous devons gagner ce week-end ! L’Aviron Bayonnais commence à prendre un peu d’avance sur nous (7 points d’écart). On se doit d’enchaîner les victoires, comme au début de saison, pour rester dans la course au titre. Nous avons tous à cœur d’atteindre cet objectif".

girondins.com : Que penses-tu de cet adversaire ?

Raphaël Crivello : "Nous avions gagné 1-0 au match aller, à domicile. C’est une bonne équipe qui aime jouer. Il y a plusieurs joueurs rapides en attaque. Cependant, je pense que nous sommes supérieurs techniquement"

girondins.com : Justement, quels sont les ingrédients à utiliser afin de ramener les trois points ?

Raphaël Crivello : "Il faudra être appliqués, rigoureux. Nous devrons faire les efforts tous ensemble, rester solidaires dès la perte de balle. Ensuite, ce sera à nous d’être bon techniquement et de prendre le dessus sur notre adversaire".

N3_arlac_09.jpg

girondins.com : Tu évolues en défense, tu es polyvalent car tu peux jouer dans l’axe ou sur un côté. Comment définirais-tu ton profil de joueur ?

Raphaël Crivello : "A la base, je suis un latéral gauche. C’est à ce poste que je suis le plus à l’aise. J’y évolue régulièrement en championnat. Néanmoins, je peux m’adapter et je peux aussi jouer défenseur central. Lorsque je joue, je suis quelqu’un d’assez rigoureux, sérieux défensivement. J’apporte du soutien offensif par mes débordements. J’ai aussi un bon pied gauche, et j’aime centrer pour mes coéquipiers. Mais je suis d’abord appliqué dans mon placement et l’anticipation défensive".

girondins.com : Selon toi, quelles sont les principales qualités requises pour être un bon défenseur ?

Raphaël Crivello : "Tout d’abord, il faut avoir de l’agressivité. C’est obligatoire si tu veux passer au haut niveau. D’ailleurs, je continue encore à travailler sur ce domaine afin de progresser. Ensuite, il faut avoir une bonne lecture du jeu, de la qualité dans la relance et savoir communiquer sur le terrain avec ses coéquipiers. Sans oublier d’être à l’écoute de son gardien (sourire)".

N3_arlac_16.jpg

girondins.com : Les jeunes joueurs comme Zaydou Youssouf et Jules Koundé ont de plus en plus de temps de jeu avec le groupe professionnel. Jules s’impose en titulaire dans l’axe de la défense. Est-ce une source de motivation, un moteur pour tes coéquipiers et toi en équipe réserve ?

Raphaël Crivello : "Je suis ravi pour eux. J’ai fait toute ma formation avec eux et ce sont de très bons amis. C’est un plaisir de les voir à ce niveau-là. Cela nous motive à nous surpasser pour les imiter. Ce sont des exemples à suivre. On meurt d’envie de les rejoindre pour côtoyer le niveau professionnel !"

Merci Raphaël !