Pris au piège angevin ! [0-0]

Les Girondins concèdent le match nul face à Angers.

RéSUMé - Samedi, 10 mars, 2018 - 22:06

Nos Marine et Blanc prennent un point ce soir face à Angers. Ce match nul vierge de tout but n'arrange pas les affaires de notre équipe. Pour autant, nos joueurs ont poussé jusque dans les dernières minutes sans parvenir à être efficaces. Traoré trouve la barre dès l'entame de match avant que Martin Braithwaite ne touche du bois dans le dernier quart d'heure. Une transversale partout.

A la demi-heure de jeu, nos Marine et Blanc ont eu chaud ! La frappe de Fulgini est détournée en corner par Benoît Costil, inspiré. Cette frappe résume ces 30 premières minutes. Nos Girondins, volontaires, n’en demeurent pas moins crispés. La transversale de Traoré, dès la 2ème minute, y est peut-être pour quelque chose. Les secrets du mental sont impénétrables. Toujours est-il que nos joueurs produisent des efforts sans trouver la faille d’un système angevin bien huilé. Notre équipe bute sur cette forteresse jaune fluo.

2018.03.10_fcgb_sco_12.jpg

 

Des sueurs fraiches également à l’approche de la pause lorsque Toko Ekambi enroule sa frappe du bon côté extérieur du cadre de Benoît Costil (41’). Ouf ! Nos Girondins tentent de changer de rythme. Marquer avant la mi-temps ! Pressing à tout va. Nos Bordelais offrent un dernier baroud mais Butelle capte le cuir. C’est la pause.

2018.03.10_fcgb_sco_14.jpg

 

De retour des vestiaires, Nos Girondins monopolisent le ballon. La frappe de Youssouf Sabaly illustre la volonté de nos joueurs de faire évoluer le tableau d’affichage (54’). Gustavo Poyet procède à son premier changement en remplaçant Nicolas De Préville par François Kamano (56’). A l’heure de jeu, notre attaquant frappe sans tromper Butelle (61’). Les Bordelais tiennent le jeu sans parvenir à faire la différence. Martin Braithwaite prend alors la place de Gaëtan Laborde. Le coaching aurait pu être payant si la barre transversale n’était pas venue contredire les espoirs de notre attaquant danois (75’).

2018.03.10_fcgb_sco_08.jpg

 

Le dernier quart d’heure promettait d’être long… il le veut. Tant c’est crispant ! Dans les dernières minutes, Valentin Vada remplace Malcom (88’). François Kamano joue bien le coup mais son centre trouve les gants de Butelle. Nos joueurs vont pousser jusqu’au bout. Sans succès. Ils laissent filer deux points dans un match fermé. L’assise défensive angevine a bloqué les attaques girondines.

2018.03.10_fcgb_sco_18.jpg