Nicolas De Preville : « Je veux aider l’équipe à atteindre ses objectifs »

Notre attaquant s’exprime pour girondins.com

INTERVIEW - Jeudi, 19 octobre, 2017 - 16:52

Arrivé cet été, en terre girondine, Nicolas De Preville rebondit sur ses premières prestations ainsi que sur les échéances à venir.

Girondins.com : Bonjour Nicolas, cela fait bientôt deux mois que tu es Girondins. Quelles sont tes premières sensations ?

Nicolas De Preville : J’ai de très bonnes sensations. Le groupe vit bien. Je me suis rapidement fondu dans le collectif. Il y a une bonne ambiance qui règne au sein de l’équipe. Je suis très heureux de mon intégration.

2017.10.15_fcgb_fcn_079.jpg

Girondins.com : Les Girondins ont obtenu le point du match nul, dimanche, contre Nantes. Quels sont les points positifs à retenir ?

Nicolas De Preville : Les points positifs sont d’être revenus, dans un premier temps, au score. On s’est procuré les meilleures occasions. C’est frustrant car on a concédé un but sur leur seule véritable occasion. Il nous a manqué de la spontanéité pour remporter ce derby. On peut dire qu’on a perdu deux points sur ce match. Malgré leur gros bloc défensif, on a essayé de les manœuvrer. Il y a de bonnes choses à retenir.

Girondins.com : Tu t'es montré décisif, au cours de ce match, en délivrant une passe  décisive. C’est important pour toi…

Nicolas De Preville : Oui, bien sûr. C’est une bonne chose d’être décisif. Après, on attend aussi les buts. J’aimerais marquer rapidement pour aider le club à gagner les matches. C’est bien de faire participer les autres. Je donne tout pour que l’équipe soit au mieux. Je vais dire que je joue mon rôle même si je dois marquer des buts.

entrainement_06.jpg

 

Girondins.com : Contre Nantes, nous avons pu noter la naissante complicité avec Malcom. Peux-tu nous en dire plus ? 

Nicolas De Preville : Dès le début, j’avais ressenti qu’avec Malcom cela fonctionnerait bien. C’était à Eibar, en amical, j’avais beaucoup combiné avec lui. Quand on joue un football offensif, basé sur la possession du ballon, c’est facile de bien se trouver. C’est les principes du coach qui permettent de bien jouer. J’ai aussi une très bonne relation sur le terrain avec François Kamano. Il y a encore beaucoup de travail et des choses à peaufiner pour arriver à se trouver les yeux fermés.

Girondins.com : Le prochain match sera Amiens qui dispute sa première saison en Ligue 1. Comment se sent le groupe avant d'affronter ce promu ?

Nicolas De Preville : Il faut repartir sur une série positive. On avait à cœur de gagner contre Nantes. Cela n’a pas été le cas. On a perdu deux points en route. Il faut aller les récupérer samedi. Ce sont des équipes compliquées à jouer, dures athlétiquement. L’objectif des équipes promues est d’assurer, en priorité, le maintien. Pour cela, ce sont des équipes qui jouent souvent regroupées, en bloc et qui évoluent en contre. Il faut se méfier de ces équipes. Je me souviens lorsque je jouais à Reims, nous développions un jeu uniquement basé sur la contre-attaque. Je connais donc leur situation. Si on arrive à mettre du dynamisme, on se rendra les choses plus simples.

L’équipe est prête pour cette rencontre.

Girondins.com : Le match contre Amiens sera particulier puisqu'il aura lieu au Havre, au stade Océane. Comment gérez-vous ce changement ? Est-ce que cela impacte la préparation ?

Nicolas De Preville : Cela n’impacte en rien notre préparation. Ce sont les instances du football qui décident ce qui est le mieux pour les joueurs et les supporters en termes de sécurité. C’est une situation plus compliquée pour eux que pour nous. Dans leur cas, ils seront privés de beaucoup de leurs supporters car Le Havre c’est loin d’Amiens. Ils n’auront donc pas la même ferveur que dans leur stade. Pour nous, ce sera un match comme un autre. L’équipe est prête pour cette rencontre.

Girondins.com : Tu as pu découvrir, depuis quelques semaines, la méthode Jocelyn Gourvennec. Quels sont les différences selon toi avec celle de Marcel Bielsa à Lille ?

Nicolas De Preville : Les différences observées sont principalement sur le travail. Avec Marcelo Bielsa, à Lille, il y avait beaucoup d’analyses tactiques, de séances vidéo et peu de jeu avec ballon. A l’inverse, avec Jocelyn Gourvennec, on travaille plus avec le ballon. Il y a beaucoup de points positifs à retenir des deux méthodes. A Bordeaux, on peut voir qu’il y a vraiment une touche Gourvennec. C’est un très grand coach qui fait beaucoup progresser les jeunes et son effectif. Il y a une envie d’attaquer, de dominer l’adversaire. Je suis très heureux de pouvoir travailler avec lui. J’espère, à travers mes performances, lui retourner la confiance qu’il a en moi. Je prends beaucoup de plaisir à évoluer sous ses ordres.

Girondins.com : Que pouvons-nous te souhaiter pour cette saison ?

Nicolas De Preville : D’un point de vue collectif, il faut gagner les matches. On a de l’ambition. Il faut atteindre nos objectifs qui sont de finir le plus haut possible dans le classement.  Au niveau personnel, j’aimerais être encore plus décisif en étant buteur et passeur. Je veux aider l’équipe à atteindre ses objectifs !

ecole_foot_taillan_03.jpg