L’association ‘’Handi-Supp Marine et Blanc’’ au micro

Deux responsables présentent l’association à destination des supporters bordelais en situation de handicap.

INTERVIEW - Jeudi, 20 avril, 2017 - 16:34

L’association ‘’Handi-Supp Marine et Blanc’’ a pour but de réunir l’ensemble des supporters en situation de handicap autour d’une même passion : les Girondins de Bordeaux. Le président de l’association Jean-Pierre Inacio et le porteur du projet, Frédéric Dupouts, s’expriment au micro de girondins.com. 

girondins.com : Quel est votre projet ?

logo-handisupp.jpg

Frédéric Dupouts : Nous avons créé cette association depuis le 5 décembre 2015, dans le but de fédérer les personnes handicapées qui viennent régulièrement assister aux matches des Girondins.  Nous partons du postulat qu’un stade de football est le reflet de la société. Par conséquent, le supporter peut aussi être une personne en situation de handicap.
Avec les Girondins de Bordeaux, nous nous inscrivons donc dans la dynamique actuelle des opérations à destination des personnes en situation de handicap, en France. Notre projet consiste à fédérer les gens autour de notre association afin de créer des événements ponctuels. Par exemple, nous pourrions proposer à boire ou à manger avant les rencontres. Après, de façon plus classique, l’idéal serait de faire des déplacements, d’être présent dans la vie du club de Bordeaux en tant qu’entité de supporter.

girondins.com : Comment les gens peuvent adhérer à votre association ?

Jean-Pierre Inacio : Concernant la saison à venir, il n’y aura pas d’adhésion à proprement parlé. Selon le principe de gratuité à Bordeaux, ce sera compliqué d’exiger un paiement des gens, même si cela se fait dans d’autres clubs comme Marseille, Paris ou Saint-Etienne. Donc nous ne parlons pas forcément d’adhérents mais plutôt de personnes qui auront envie de participer, financièrement et de manière spontanée, pour un événement donné. Faire payer l’ensemble des adhérents de l’association arrivera dans un second temps si, toutefois, nous arrivons à fonctionner. Mais, pour l’instant, ce n’est pas à l’ordre du jour. 

2016.09.17_sco_stade_2.jpg

girondins.com : En quoi le club des Girondins vous apporte-t-il de l’aide ? 

Frédéric Dupouts : Grâce à Monsieur Lafarge, nous avons accès au club et c’est déjà une belle aide ! Cette interview permet également de nous faire connaître. C’est fondamental car si l’on souhaite fédérer des gens, il faut être connu et entendu. Par ailleurs, le club nous aidera, si plus tard nous organisons des déplacements. Humainement parlant, nous recevons aussi du soutien. Lors du prochain match à domicile contre Bastia, nous allons faire le tour du stade pour parler de notre projet et le développer auprès des gens présents au Matmut ATLANTIQUE. Monsieur Lafarge sera avec nous et nous apportera une légitimité appréciable. 

2016.05.11_psg_stade_matmut_tribunes_illu.jpg

girondins.com : Est-ce que vous communiquez avec les autres associations des clubs en France ? 

Jean-Pierre Inacio : Oui, car cette année, je fais encore partie de la fédération française des supporters handicapés. Grâce à elle, nous mettons en place ce que nous souhaitons faire en tant qu’association. Après, certains stades sont plus praticables que d’autres et des systèmes sont plus ou moins évidents. Mais effectivement, nous mettons en place certaines choses. En terme d’accessibilité pour les personnes en situation de handicap et à mobilité réduite, nous souhaitons permettre au club de Bordeaux de rentrer dans le moule européen. 

2016-17_logo_fcgb_bordeaux.jpg

girondins.com : Votre association à destination des personnes en situation de handicap, est-ce une première à Bordeaux ?   

Frédéric Dupouts : Je pense qu’il y a déjà eu des tentatives d’associations similaires. Mais on espère qu’on sera la première à rassembler et fédérer les gens derrière notre projet. Nous commençons à être entendus. Un club comme les Girondins de Bordeaux se doit d’avoir une association de ce type pour s’inscrire dans cette démarche d’accessibilité