« Je me suis senti privilégié »

Entretien avec le milieu de terrain brésilien !

OTAVIO - Vendredi, 13 octobre, 2017 - 11:18

Otávio revient sur ses premiers mois en Gironde. Il évoque son adaptation et le rôle des joueurs sud-américains dans celle-ci. Le milieu récupérateur s’exprime sur les différences entre le football brésilien et français. Avant le derby de l’Atlantique, Otávio révèle les points importants de cette rencontre.

girondins.com : Bonjour Otávio. Après ce week-end de repos, comment te sens-tu ?
Otávio : C’est très important d’avoir un moment de récupération, pouvoir se vider la tête, bien se changer les idées pour réattaquer la saison et se focaliser sur le travail à nouveau.

entrainement_08.jpg

girondins.com : Tu es en France depuis deux mois maintenant, comment se passe ton intégration au pays et à Bordeaux en particulier ?
Otávio : Je suis très heureux, je me sens bien ici. Tout le monde m’a accueilli comme un membre de leur famille. Beaucoup de personnes au club m’aident au quotidien et tout cela a été essentiel pour que je m’adapte bien. J’ai eu besoin d’une période d’adaptation, pour améliorer mon français, m’adapter au style de vie français. Je suis très heureux de tout ce que j’ai pu vivre pendant ces deux premiers mois.

entrainement_04.jpg

girondins.com : Quelles différences as-tu constatées entre le mode de vie brésilien et celui en France ? Et au niveau du football ?
Otávio : Au Brésil, j’ai ma famille, mes amis, je connais tous les endroits pour sortir. Ici, en France je passe davantage de temps à la maison. Je vais travailler, puis je rentre à la maison. Ma vie est assez tranquille à Bordeaux. En ce qui concerne le football, je m’adapte aussi. Ici, le jeu est plus vif, plus rapide, plus physique. C’est vraiment très différent. Petit à petit, je m’adapte, je me sens de mieux en mieux. Je fais le maximum pour me sentir le plus possible chez moi, et c’est déjà le cas.

C’est un derby important !

girondins.com : Les joueurs sud-américains ont dû t’aider à t’intégrer. Les connaissais-tu avant ton arrivée en France ?
Otávio : Je connaissais ceux contre qui j’avais joué c’est-à-dire Malcom, Cafú, Matheus. Ils m’ont bien aidé dès mon arrivée pour que je me sente bien. Tous les joueurs, et surtout les Sud-Américains, ont été supers. Je me suis senti privilégié. Ils ont tout fait pour que je me sente comme à la maison, ça a beaucoup joué sur la rapidité de mon adaptation au club.

2017.08.12_fcgb_fcm_011.jpg


girondins.com : De nombreux brésiliens ont joué à Bordeaux avant toi. Connais-tu certains d’entre eux ?
Otávio : Quasiment tous ! Je connais Wendel, Mariano, contre qui j’ai joué. Il y a aussi Paulo Miranda que je connais personnellement et avec qui j’ai joué à l’Atlético Paranaense. Il y a eu aussi Denilson. Beaucoup de Brésiliens ont signé à Bordeaux, ils ont tous fait de belles saisons ici. Ça a beaucoup influencé ma décision de venir jouer à Bordeaux et je me sens vraiment privilégié.

2017.08.26_fcgb_estac_030.jpg

girondins.com : Dimanche, vous affrontez Nantes. Vous devez être pressés de retrouver le terrain après la dernière défaite face au Paris SG ?
Otávio : Le football est un des rares sports où tu peux passer à autre chose assez rapidement. Nous attendons avec impatience le prochain match pour pouvoir faire mieux que lors du dernier et effacer les mauvais souvenirs. On est impatients de jouer contre Nantes pour passer à autre chose. La dernière défaite nous a beaucoup marqué. On n’a pas d’autre choix que de faire un très bon match contre Nantes. Il faut gagner.

[...] le plus important pour gagner ce match c’est la concentration.

girondins.com : Bordeaux-Nantes, c’est également un match très important pour les supporters des deux clubs. Connaissais-tu cette rivalité? Aimes-tu particulièrement jouer ces matches-là ?
Otávio : Oui, ce n’est pas seulement important pour les supporters mais pour les joueurs aussi. C’est capital de faire un très bon match. C’est un derby important. Il y a une grande rivalité. Tous les joueurs adorent ce genre de match. Il y a vraiment un gros enjeu. Il va falloir qu’on travaille dur, qu’on soit bien concentré, faire attention à tous les détails. On doit remporter ce match pour renforcer le groupe et se sentir bien. C’est vraiment très important de faire un très bon match et le gagner.

entrainement_13.jpg

girondins.com : Connais-tu l’équipe de Nantes ? Si oui, que faudra-t-il faire pour la battre ?
Otávio : Oui, je connais un peu cette équipe. Il y a quelques joueurs brésiliens aussi. Je crois que le plus important pour gagner ce match c’est la concentration. On va se concentrer, faire attention aux moindres détails. Pour bien jouer, il va falloir qu’on ait un jeu complet, qu’on soit focalisé sur notre objectif. Comme ça, on peut bien jouer et remporter le match.

2017.09.01_fcgb_sde_11.jpg

girondins.com : L’équipe féminine des Girondins jouera juste après vous. Quelle est la place du football féminin au Brésil ?
Otávio : Le football féminin est aussi important au Brésil, le niveau a beaucoup augmenté. En Europe comme au Brésil, le football féminin prend de plus en plus d’importance. Au Brésil, beaucoup de femmes sont passionnées par le football. Elles supportent beaucoup leurs équipes. Le football féminin est de très bonne qualité et mérite autant d’attention que le nôtre.

Merci Otávio !